Passation

Le 18 juillet 1987, je faisais avec mes camarades de jeu ma première entrée sur le plateau de ce qui allait devenir un théâtre unique au monde. Depuis ce jour, La Luzège m'a tout appris. Le succès, l'échec, la fraternité, la déception, le partage, la solitude, la résistance, l'épuisement, la force, la fragilité, le doute, l'espoir… un véritable forage en humanité profonde.

J'y suis devenu acteur, auteur, un peu metteur en scène parfois, artisan de la culture, chercheur de possibles.

J'ai beaucoup tenté, parfois déçu, j'ai ouvert des portes et j'en ai fermé, j'ai voulu construire et construire encore un espace de liberté pour mes frères et sœurs artistes et pour les publics.

J'ai beaucoup reçu, aimé, vibré.

Après bien des aventures, La Luzège est aujourd'hui vivante, créative, régénérée. C'est donc pour moi le moment de passer le témoin, de transmettre le flambeau. Une de mes plus fortes expériences est d'avoir contribué à ce que le projet soit désormais incarné par une nouvelle génération d'artistes qui s'en saisissent aujourd'hui avec l'enthousiasme et l'énergie des commencements.

Alors voilà, après 32 ans d'aventure dont vingt-huit en responsabilité, je transmets ma fonction de direction artistique à deux hommes et deux femmes de théâtre qui ont l'âge que j'avais quand j'ai entamé cette aventure.

Nous avons préparé ensemble cette transmission depuis un an et demi.

Il se sont familiarisés avec les valeurs, les savoir-faire, les réalités de La Luzège, ils connaissent maintenant assez bien ce territoire et bon nombre de ses habitants.

Ils ont en main les outils, et j'ai pleine confiance en leur capacité de donner à cette histoire un nouvel élan.

Je vous engage, si vous les croisez, à leur accorder votre bienveillance et votre écoute.

Elles et ils s'appellent Clémentine Haro, Fabrice Henry, Romane Ponty Bésanger et Vincent Pouderoux.

Je suis déjà fier de ce qu'ils vont construire avec vous.

Quant à moi, je développe une nouvelle aventure et je ne serai pas loin.

Merci à vous pour toutes ces années de théâtre, de projets, et pour la mémoire que nous partageons.

Et bonne année 2019.

Sincèrement

Philippe Ponty

 

Retrouvez l'article de la Montagne -Dragan Perovic

https://www.lamontagne.fr/tulle-19000/loisirs/festival-de-la-luzege-en-correze-5-photos-souvenirs-de-philippe-ponty_13122999/

Festival d'été

 

"L'art, c'est ce qui rend la vie plus intéressante que l'art"

Robert Filliou

 

Festival de la Luzège en Corrèze

Dans le secret de la nuit, serrés les uns contre les autres

Entre émotion, tremblement, rire et pensée

Nous participons au miracle millénaire du théâtre

Nous y récoltons une belle collection de souvenirs et un peu de courage

L'envie peut-être de ne pas se contenter de ce qui est visible, ou de ce qui nous est accordé

Ensemble, spectateurs et acteurs

La Luzège n'est pas seulement un festival, c'est une aventure humaine

Un espace de création et de production

un écrin pour la jeune création accompagnée par des artistes d'expérience

Une itinérance joyeuse et poétique sur les territoires de l'été corrézien

Populaire, vive et intense, elle parle à chacune et à chacun, en toute simplicité

Laissez donc agir la curiosité